Bébé n’arrête pas de pleurer : que faire ?

bebepleureC’est un fait : les premiers mois, un bébé, ça pleure beaucoup. A tel point que l’on se sent souvent désemparé. Alors que faire ? Deux écoles s’affrontent sur ce point. Les premiers diront que laisser pleurer un bébé est cruel et inhumain. Mais aussi que cela affecte son bon développement neurologique et peut lui causer des traumatismes durables. Les autres qu’intervenir illico pour câliner son bébé le rend capricieux et empêche son apprentissage de l’autonomie. Le laisser pleurer serait une expérience formatrice et un bon moyen pour diminuer l’anxiété des parents. Et si la bonne attitude résidait, comme souvent, dans un juste milieu ? Voici les conseils de la pédiatre Sarah Bursaux, auteure, avec moi-même, de « La première année de Bébé c’est malin », qui vient de paraître aux éditions Quotidien Malin.

  • Avant deux ou trois mois, pas question de laisser pleurer votre bébé. S’il pleure, c’est qu’il a une bonne raison. Faim, envie d’être changé, sommeil… mais aussi besoin d’être rassuré. Dans un premier temps, cherchez la raison de ses pleurs. S’il n’y a pas de cause « physique », câlinez-le, tout simplement. Cela suffira à le calmer.
  • A partir de trois ou quatre mois, adoptez la technique du « 5/10/15» ou technique de l’attente progressive. Quand votre enfant pleure, attendez 5 minutes avant d’aller le voir et le rassurer. Puis remettez-le dans son lit, encore éveillé, et quittez la pièce. Il pleure à nouveau ? Attendez 10 minutes avant d’aller lui faire un câlin et de lui dire au revoir. S’il se remet à pleurer encore une fois, patientez cette fois 15 minutes. Et ainsi de suite : il devrait rapidement s’endormir. La nuit d’après, commencez avec 10 minutes d’attente, puis 15, 20, etc. Ne laissez pas pleurer un bébé plus de 30 minutes.
  • Le plus important à retenir est qu’un bébé doit apprendre à s’endormir et se rendormir seul. En pratique, il faut éviter d’aller le voir à chaque fois qu’il pleure, ou bien de l’endormir dans les bras ou au sein.
  • Si votre bébé pleure systématiquement en fin de journée, et particulièrement quand la nuit tombe, c’est ce qu’on appelle les angoisses du soir. Ces pleurs-là peuvent être très impressionnants, car ils ressemblent à de vrais cris de rage et peuvent durer 1 heure, voire plus ! Mais pas de panique : ils sont normaux, et s’estompent vers 3 ou 4 mois. Ils permettent à votre bébé de se décharger des angoisses et des frustrations accumulées toute la journée. Et aussi de s’adapter progressivement à son nouveau rythme veille/sommeil. La meilleure solution est de le rassurer. Comment ? En lui donnant un bain (s’il aime ça), en le câlinant, en lui parlant tout doucement…

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire